Productcategorieën

Tous produits pour bassins et koï
Livraison rapide
Frais de ports €3,95 (BE) / €8,95 (FR, LUX, DE)

Comment bien préparer le bassin et les poissons à la fin de saison

Dans ce blog vous trouverez des conseils pour bien terminer la saison de votre bassin.

Le mois de septembre signifie que la fin de la saison des bassins et des koï est en vue. Bien que les chaleurs estivales soient passées, l’automne peut encore être assez doux. Alors profitez-en pleinement !

Profitez-en pour encore gâter vos koï avec de la nourriture de croissance ou de couleur, ou ajoutez un nouvel ami à votre cheptel.
Lisez également ce que vous devez faire pour garder les valeurs de l’eau optimales.

  1. L’ajout de nouvelles koï
  2. Nourriture
  3. Qualité de l’eau
  4. Santé des poissons
  5. Problèmes d’automne
  6. Système de filtration

1. L’AJOUT DE NOUVELLES KOI

Il n’est certainement pas trop tard pour rajouter de nouveaux poissons à votre bassin, vous pouvez le faire jusqu’à ce que l’eau atteigne 10°C.
Voire notre assortiment de koï actuel

2. NOURRITURE

Jusqu’à quand donner la nourriture d’été?

La nourriture d’été est un granulé très protéiné. La température minimale diffère selon la marque, mais est toujours clairement indiquée sur l’emballage ou sur la boutique en ligne en description. Le rendement de la digestion et de la croissance optimales n’est atteint qu’au-dessus d’une température de 15 ° C.

Pourquoi passer à une alimentation plus légère à des températures inférieures à 15° C?

L’aliment de printemps et d’automne est un granulé facilement digestible qui peut couler ou flotter. Habituellement, ces aliments sont à base de germe de blé et d’autres céréales sélectionnées qui facilitent la digestion. Les koi digèrent facilement cette nourriture, mais en plus de cela, cette nourriture ne peut pas constiper quand il fait soudainement plus froid, donc idéal pour l’automne et le printemps.

Tant qu’ils restent actifs, nourrissez vos poissons afin qu’ils puissent stocker suffisamment de réserves pour pouvoir hiberner. Les poissons affaiblis ou émaciés seront plus vulnérables au printemps.

Certains aliments préparent encore mieux vos koï pour l’hiver grâce à des vitamines supplémentaires. Il y a par exemple Malamix Food, Saki Hikari et Winter Care.

Quand arrêter l’alimentation des koï?

En dessous de 8° C, les poissons se préparent à l’hibernation, leur métabolisme ralentit de sorte qu’ils ne peuvent presque plus rien digérer et il n’y a donc plus besoin de les nourrir.

Gardez également à l’esprit que l’effet biologique du bassin et du filtre (bactéries) se termine en dessous de 10° C, donc les substances dangereuses telles que l’ammoniac et le nitrite ne sont plus éliminées.

Une alimentation quotidienne n’est donc plus nécessaire à ce moment-là. Si vous nourrissez encore, faites-le avec de la nourriture d’hiver adaptée en petites quantités.

3. QUALITÉ DE L’EAU

L’équilibre de l’étang et la santé de vos poissons sont principalement déterminés par la qualité de l’eau. En automne également, il est important de garder un œil sur les différents paramètres. C’est pourquoi nous vous recommandons fortement d’utiliser un kit de test à la maison ou de faire tester l’eau du bassin dans votre magasin.

IMPORTANCE DES DIFFÉRENTES VALEURS

Ammoniac et nitrite

Ces 2 valeurs indiquent la pollution toxique de l’eau. Il est important que ces valeurs soient aussi proches de zéro que possible avant que l’eau ne devienne trop froide et que l’action des bactéries dans le filtre ne diminue.

L’eau polluée affaiblit le système immunitaire des poissons et les rend plus vulnérables aux maladies. Les niveaux d’ammoniac et de nitrite peuvent être réduits en faisant des changements d’eau ou en ajoutant des produits tels que des bactéries ou Toxivec.

Nitrates et phosphates

Ces valeurs proviennent de l’ammoniac et du nitrite qui ont été convertis via les bactéries. Elles ne sont pas toxiques, mais elles forment les nutriments aux plantes ou aux algues. Avec une nutrition suffisante, les algues peuvent même pousser en hiver. Gardez ces taux aussi bas que possible pour éviter la prolifération d’algues. Enfin, les nitrates et phosphates en forte concentration ralentissent également la croissance des poissons.

Minéraux

Les minéraux sont essentiels au bon fonctionnement de l’étang. En raison des pluies abondantes en hiver, les valeurs minérales du bassin diminuent petit à petit ce qui signifie que nous ferons face à des valeurs trop faibles pour pouvoir garantir la santé du bassin et des poissons.

Assurez-vous toujours que les valeurs de kH et gH sont suffisamment élevées avant l’hiver, car pendant l’hiver, elles ne feront que baisser, ce qui peut causer des problèmes au printemps.

gH / dureté totale minimum 10° DH (la quantité totale de minéraux dissous dans l’eau)

Ces minéraux sont essentiels dans l’étang pour son bon fonctionnement. Ils garantissent également que les bactéries puissent se développer, que la couche de mucus du poisson reste et que les plantes aquatiques se développent de manière optimale. La dureté totale garantit également que votre eau ne devienne pas acide.

kH minimum 6° DH (dureté carbonatée de l’eau)

Votre dureté carbonatée stabilise le PH et permet à votre eau de retenir l’oxygène.

Algues

Les algues ne sont pas exigeantes et peuvent même être problématiques en hiver. Il vaut mieux les éliminer avant l’hiver car cela évitera aux algues qui meurent dans le bassin en hiver de former du déchet organique supplémentaire. Vous pouvez encore traiter contre les algues jusqu’à une température d’eau de 12 ° C.
Voire plus d’infos sur les traitement contre les algues

4. SANTÉ DES POISSONS

Si un poisson présente un comportement atypique comme se frotter, sauter, s’isoler ou des symptômes externes de maladie tels que des plaies ouvertes, des champignons, etc., n’attendez pas pour enquêter et traiter cela. La plupart des traitements ne font plus effet en dessous de 10 voire 15 ° C.
En savoir plus sur les maladies des poissons ici

Mieux vaut prévenir que guérir

Comme pour les humains, c’est une bonne idée de renforcer le système immunitaire du koi pour l’hiver. Pour cela, vous pouvez ajouter des bactéries lactiques et des vitamines telles que Malamix 17.

5. PROBLÈMES D’AUTOMNE

Déchets organiques

Surtout en automne, nous devons faire attention aux feuilles mortes, mais aussi aux algues mortes, aux plantes aquatiques qui se décomposent et à la vase. Ceux-ci forment des déchets organiques qui peuvent éventuellement acidifier l’eau, former une culture de mauvaises bactéries et provoquer un pic de teneur en phosphate qui fera de nouveau pousser des algues.

Éviter la vase

Pour éviter que les feuilles mortes ne tombent au fond du bassin vous pouvez tout simplement le couvrir d’un filet ou régulièrement passer avec une fine épuisette.

Une solution plus esthétique et encore plus efficace consiste à installer un skimmer qui garantit que les feuilles, mais aussi les restes de granulés et autres déchets ne restent pas dans l’étang.

Retirer la vase

Vous pouvez réduire les vases avec des bactéries qui vont la décomposer ou des oxydateurs tels que Biobooster, BiOx, Green Control ou Bio Oxydator. Généralement, la vase viendra en surface et il faudra la ramasser ou la laisser flotter dans le skimmer.

Mais la meilleure solution pour garder votre bassin propre et sain est d’utiliser un aspirateur de bassin. Avec l’aspirateur adapté à votre bassin, vous pouvez aspirer toutes les boues du fond sans trop d’effort. Un aspirateur de bassin est un outil pour toutes les saisons et peut aider à éviter de nombreux problèmes.

6. SYSTÈME DE FILTRATION

Est-il préférable de faire fonctionner l’installation du filtre ou de l’éteindre pendant l’hiver? Pour permettre la culture bactérienne d’hiberner, il est préférable de laisser tourner la filtration, mais vous pouvez également vous en passer.

Vous pouvez éteindre votre appareil UV vers octobre (quand il y a moins de soleil), car il y a de fortes chances que l’étang reste clair.

Arrêtez la filtration pendant l’hiver

Si vous choisissez de tout éteindre pendant l’hiver, sachez que le redémarrage au printemps peut être un peu plus difficile. L’équilibre biologique doit être rétabli car il n’y a plus de bactéries présentes. Cela signifie ajouter régulièrement des bactéries, commencer l’alimentation très lentement et bien-sûr tester systématiquement les valeurs de l’eau.

Il est préférable de garder les appareils électriques à l’intérieur en les nettoyant soigneusement afin que la saleté et le calcaire ne s’entartre pas. Vous pouvez laisser la pompe dans l’étang si nécessaire.

Et enfin, il est recommandé de maintenir la pompe à air sur le bassin. Celle-ci ajoute évidemment de l’oxygène à l’eau et s’il gèle fort, les bulles d’air garantissent que l’étang ne gèle pas.

Garde la filtration pendant l’hiver

Si le système de filtration continue de fonctionner pendant l’hiver, le démarrage du bassin au printemps sera plus rapide. En dessous de 10° C, les bactéries présentes dans le filtre ne sont plus actives, mais certaines d’entre elles passeront l’hiver et redémarreront plus rapidement au printemps – votre système biologique ne repartira pas de zéro. Dans ce scénario, il est également recommandé d’ajouter de nouvelles colonies de bactéries de démarrage pour accélérer l’équilibre biologique.

Si vous avez une pompe réglable, vous pouvez la faire fonctionner à mi-régime pendant l’hiver.

L’appareil UV peut bien-entendu être éteint, éventuellement via un bypass.

Si le filtre et la tuyauterie sont au-dessus du sol, il est préférable de bien tout isoler. De cette façon, vous pouvez empêcher l’eau de refroidir et les tuyaux casser à cause du gel.