Productcategorieën

Tous produits pour bassins et koï
Livraison rapide
Frais de ports €3,95 (BE, NL) / €8,95 (FR, LUX, DE)

Bactéries pour filtre et bassin

Plus d’info
Toutes les catégories

Affichage de 1–16 sur 100 résultats

Bactéries pour bassin et filtre de bassin

Un bon développement des bactéries est essentiel pour balancer l’écosystème d’un bassin. Elles optimalisent les procédés biologiques importants du bassin.

Un bon fonctionnement des bactéries vous permet d’éviter beaucoup de problèmes classiques dans le bassin.

Un manque de bonnes bactéries peut causer :

  • le développement d’algues
  • une eau polluée
  • des maladies chez les poissons
  • le manque de développement des plantes aquatiques

L’ajout de bonnes bactéries est essentiel à tous types de bassin, et peut régulièrement être répété, avec un démarrage impératif au printemps.


Quels sont les différents types de bactéries?

  • Les bactéries nitrifiantes participent au cycle de l’azote en transformant la pollution (ammoniac, nitrite en nitrate moins nocif).
  • Les bactéries photosynthétiques utilisent le soleil pour “détroubler” l’eau en coagulant les petites particules organiques.
  • Les bactéries anti-vase réduisent de manière organique la couche de vase au fond du bassin.
  • Les bactéries lactiques améliorent la qualité de l’eau et renforcent la muqueuse des poissons pour ainsi augmenter leur immunité.

Ajoutez des bactéries au printemps

Après l’hiver, le fonctionnement biologique du bassine est fort affaibli, donc dès que les températures augmentent, le bassin a du mal à retrouver son équilibre. L’eau commence alors à fleurir, la pollution augmente, les algues se développent sur la paroi etc.

Le meilleur conseil pour un démarrage de la saison réussi, c’est d’ajouter des bactéries dans le bassin et dans le filtre.


Bactéries dans un bassin à koï

Dès que les températures de l’eau augmentent, les poissons redeviennent actifs et recommencent à plus polluer. Ce phénomène s’accélère surtout lorsqu’on recommence à nourrir ce qui cause un déséquilibre dans le cycle de l’azote. Les bactéries sont clés dans ce cycle, car elles permettent de transformer l’ammoniac et le nitrite.

Ajoutez des bactéries dès que vous recommencez le nourrissage et après chaque nettoyage du filtre.

Bactéries dans un bassin de baignade

Les bactéries dans un bassin de baignade sont surtout importantes pour maintenir une eau claire et pour éviter les algues. Dans une disposition classique de piscine naturelle, l’aspiration ne se fait pas dans le fond du bassin, avec pour conséquence qu’une couche de vase peut se former dans le fond.

Étant donné que les bactéries disparaissent pendant l’hiver, il est intéressant de réintroduire de nouvelles souches de bactéries au printemps pour recoloniser la filtration. Les bactéries telles que Microbelift et Biogro ont un effet multiple sur l’amélioration de la clarté, la diminution du développement d’algues filamenteuses et de la formation de vase, et sont donc un plus indéniable pour le bassin de baignade au printemps.

Ajoutez les bactéries dans la partie baignade et dans la partie plantée.

Bactéries dans un bassin à plantes

Les bactéries dans le bassin produisent du CO2 , ou du gaz carbonique qui sert de nutriment aux plantes (surtout aux plantes oxygénantes). Une bonne culture de bactéries aide donc au développement optimale des plantes aquatiques.

De plus, les bactéries aident aussi à maintenir une eau claire ce qui permet aux plantes d’absorber un maximum de rayons du soleil.

Comme dans les autres types de bassin, le printemps est le moment idéal pour introduire des bactéries au bassin. Ce geste peut être répété régulièrement, il y en a jamais assez.


Bactéries de démarrage

Pendant la période hivernales, les bactéries qui font la nitrification disparaissent. En soi cela n’est pas gênant car pendant cette période il y a très peu de production d’ammoniac et de nitrite.

Dès que la température de l’eau augmente (vers 10-12°C selon les souches de bactéries), il est temps d’ajouter les bactéries de démarrage qui vont accélérer le procédé de nitrification et ainsi permettre un démarrage sans pic d’ammoniac ou de nitrite.

Les bactéries se développe sur toutes les surfaces possibles, donc ajoutez-en dans le filtre et dans le bassin.

Répétez régulièrement!

Après le nettoyage ou le rinçage du filtre, une partie de la culture de bactéries est perdue, il est donc conseillé d’ajouter un peu de bactéries après chaque entretien du filtre.

Ces bactéries sont les mêmes que celles du démarrage, mais les doses peuvent être plus petites.


Bactéries anti-vase

Les bactéries anti-vase sont des bactéries qui permettent de détruire les résidus organiques dans le bassin.

Astuce : retirez le plus de feuilles et de plantes mortes possibles à l’aide d’une épuisette ou d’un aspirateur de bassin pour avoir le meilleur résultat possible avec les bactéries anti-vase.


Les bactéries lactiques (lactobacilles)

Les bactéries lactiques agissent comme des probiotiques dans le bassin. L’utilisation de bactéries lactiques dans le bassin améliore et stabilise la qualité de l’eau. Et a un effet positif sur la couche de mucus des poissons, leur donnant une meilleure défense contre les parasites.

Les bactéries lactiques contribuent à une meilleure résistance du koï et favorisent ainsi le processus de guérison des infections bactériennes et la cicatrisation des blessures. Les bactéries lactiques ne sont pas un médicament mais un probiotique naturel.
L’utilisation de bactéries lactiques rétablit et active l’équilibre du bassin. Les bactéries lactiques n’ont pas besoin d’oxygène pour survivre et peuvent donc se développer dans un environnement pauvre en oxygène. Ils réduisent la croissance des algues en éliminant leurs nutriments.
Les bactéries lactiques se composent d’acides lactiques, de levures et d’enzymes et ont donc une odeur peu agréable, un peu comme de la levure de pain. L’odeur qui se dégage de la bouteille ne signifie donc pas que le produit est avarié. Les acides lactiques, les levures et les enzymes utilisés sont sans danger pour l’utilisation dans le bassin. Comme toutes les autres bactéries, elle n’est en aucun cas nocive pour l’eau du bassin, les poissons, les plantes ou le système de filtration.

Toutes les catégories