Productcategorieën

Tous produits pour bassins et koï
Livraison rapide
Frais de ports €3,95 (BE, NL) / €8,95 (FR, LUX, DE)
Le guide du bassin

Bactéries dans le bassin et dans le filtre

Dans un bassin aménagé, contrairement à un bassin naturel, il peut être nécessaire de donner un coup de main à la nature pour aider et soutenir les procédés biologiques. Lorsqu’on introduit des bactéries dans le bassin et dans le filtre, les substances nocives comme l’ammoniac et le nitrite sont décomposées, ce qui réduit le risque de développement d’algues. En outre, d’autres bactéries pour le bassin, comme les bactéries lactiques, peuvent aider à réduire la présence d’agents pathogènes et à augmenter la résistance des poissons contre ceux-ci.

Étant donné que le bassin aménagé est un cycle fermé et souvent moins volumineux que les corps d’eau naturels, il est important de régulièrement surveiller les paramètres de l’eau et de les corriger si besoin est. Surtout au printemps il sera crucial d’aider la biologie et de réintroduire des bactéries, car la population de celles-ci décroit considérablement sous les 10°C.

Plus il y a de poissons dans un bassin, plus votre eau risquera d’être polluée et plus il sera donc important de soutenir le bon fonctionnement des bactéries et d’augmenter leur présence dans le bassin et le filtre. Surtout les koï et les esturgeons ont une grande influence sur la qualité de l’eau.

Une bonne aération du bassin et de la filtration est cruciale pour garantir une bonne activité des bactéries. L’ajout de nouvelles bactéries et une bonne aération vont main dans la main car les bactéries anaérobies nécessitent et consomment de l’oxygène pour pouvoir se développer.

Tous nos modèles de pompes à air
Plus d’info sur l’importance de l’oxygène dans le bassin

Les bactéries se développent bien et rapidement dans la pouzzolane.

Quid de l’importance des bactéries dans le bassin?

Les bactéries contribuent aux différents procédés biologiques du bassin:

  • Certaines bactéries réduisent la vase dans le bassin.
  • Les bactéries nitrifiantes, les Nitrobacter et Nitrosomonas oxydent l’ammoniac et le nitrite.
  • Les bactéries dénitrifiantes transforment le nitrate en azote gazeux qui a son tour peut s’évaporer de l’eau. Elles réduisent donc les taux de nitrate et de phosphate qui sont les nutriments que les algues et autres plantes aquatiques consomment, donc les bactéries peuvent indirectement éviter la croissance d’algues.
  • Les bactéries lactiques augmentent la résistance des poissons.
  • D’autres bactéries encore peuvent réduire la présence d’agents pathogènes et ainsi éviter des maladies chez les poissons.

Comment les bactéries se développent dans les supports biologiques du filtre?

Les bactéries les plus importantes pour la filtration sont les nitrifiantes Nitrosomonas et Nitrobacter, qui oxydent l’ammoniac et le nitrate; elles s’accrochent aux masses filtrantes (ex. tapis japonais) avec une grande surface d’adhésion. Plus la surface d’adhésion d’une matière est grande, plus il y aura de bactéries qui pourront s’y accrocher.

Pour certains types de masses filtrantes comme les tapis, la pouzzolane et les substrats, la culture de bactéries se stabilise déjà après 2 semaines. Pour les supports en mouvement, comme les Hélix, la colonisation peut durer plusieurs mois avant d’obtenir de bons résultats de filtration.

Ces bactéries de filtration sont fragiles, car elles nécessitent des conditions bien spécifiques pour pouvoir se développer pleinement et elles sont sensibles aux traitements et autres produits qui affectent le milieu environnemental du bassin.

Évitez de nettoyer trop souvent et trop soigneusement le filtre.
C’est une erreur communément commise qui endommage la colonisation de bactéries.
Essayez plutôt de nettoyer régulièrement la partie mécanique (brosses, filtre à grille, tambour,…) pour sauvegarder les bactéries dans les supports biologiques.

ASTUCE! Éteignez 2-3 jours votre appareil UV lors de l’ajout de bactéries.

Cela donnera le temps aux bactéries de s’accrocher et de ne pas être brûlées par les rayons UV-c.

Sous quelle forme peut-on acheter des bactéries?

  • Poudre
  • Liquide
  • Gel
  • Argile
  • Tablettes
  • Sphère

Quand introduire des bactéries dans le bassin?

Au printemps:

Une fois que la température du bassin atteint 12°C, les organismes dans l’eau se réveillent, les poissons s’activent, l’on recommence à nourrir les poissons et les paramètres d’ammoniac et de nitrite peuvent vite se gâter. C’est en ce moment qu’il sera crucial de redémarrer le cycle biologique du bassin et du filtre en ajoutant des bonnes bactéries.

Après un rinçage du filtre:

Lors d’un entretien du filtre, vous allez inévitablement perdre une partie de la biologie. Prenez donc le bon réflex d’ajouter des bonnes bactéries après chaque entretien pour assurer 100% du fonctionnement de la filtration.

Après un traitement:

Les traitements agissent contre les agents pathogènes qui rendent les poissons malades, mais par la même occasion ils affectent également l’équilibre du bassin. Pensez donc à ajouter des bactéries environ 7-14 jours après le traitement pour relancer le cycle biologique.

Info: Ajoutez régulièrement des bactéries, elles se multiplieront facilement dans les bonnes circonstances. Surtout si le bassin est fort peuplé, il sera important de répéter les ajouts!

Après une reproduction:

Après une reproduction ou après un comportement de fraie les taux d’ammoniac et de nitrite montent en flèche. Surveillez-les donc bien et procédez à des changements d’eau et à plusieurs ajouts de bactéries pour faire baisser ces valeurs.

Les marques de bactéries les plus vendues

Comment contrôler le fonctionnement des bactéries

L’efficacité exacte des bactéries ne peut être mesurée. Mais le meilleur indicateur est la qualité de l’eau. Contrôlez les paramètres de l’eau. Pas d’ammoniac ou de nitrites? Alors la biologie de votre bassin est en équilibre et les bactéries font leur part du travail.




Le guide du bassin